Le poème au carré - Catherine DUFOUR

Nouvelles & Extraits

Article publié le mardi 10 mai 2011 par Philémont

Les premières lignes

ASSISE SOUS UN GRAND TILLEUL, Alice s’ennuyait un peu. Elle venait juste de finir son livre et elle ne savait pas quoi faire en attendant l’heure du thé. Elle s’allongea sur l’herbe en prenant soin de lisser ses cheveux sur ses épaules, car depuis qu’elle avait eu dix ans il était nécessaire qu’elle se montre un peu coquette (sa sœur avait été très précise sur ce point). Ce-pendant, elle veilla à garder les yeux grands ouverts afin de ne pas retomber dans un de ces rêves interminables qu’elle faisait autrefois, et dont le récit ne lui avait valu que des réflexions désobligeantes ou, au contraire, des attentions incongrues. Le ciel, à travers les branches du tilleul, était aussi bleu que bleu se peut, de fait Alice fut surprise de recevoir sur le coin du menton une petite goutte fraîche, puis une autre sur le bout du nez, et encore deux autres au milieu du front. Elle s’assit précipitamment, passa sa main sur son visage et regarda le bout de ses doigts. « C’est tout à fait étrange, dit-elle à haute voix, car elle n’avait pas perdu l’habitude de se prendre à témoin quand elle ne trouvait pas d’autre interlocuteur, mais il me semble bien qu’il s’agit de confiture. » Elle goûta, hésitante, puis s’exclama : « De la confiture d’orange ! Vraiment ! Vraiment ! Comme cela est cocasse ! Hélas, je crains de rêver une fois de plus. »

L’avis de Philémont

Extrait de son recueil L’accroissement mathématique du plaisir, Le Poème au carré de Catherine DUFOUR est une réécriture d’Alice au pays des merveilles dans laquelle la jeune héroïne est désormais proche de l’adolescence avec tout ce que cela implique de désinhibition et de rébellion. Comme souvent avec l’auteure, c’est très malin et très drôle.


Réactions sur cet article

Aucune réaction pour le moment!



 
Propulsé par SPIP 1.9.2g | Suivre la vie du site RSS 2.0