Le Miroir d’Ambre (T3 A la Croisée des Mondes)

PULLMAN Philip

Article publié le samedi 29 décembre 2007 par Cyrallen

Quatrième de couverture (Edition Folio SF) :

Séparée de son compagnon Will, la jeune Lyra est retenue prisonnière par sa mère, l’ambitieuse et impitoyable Mme Coulter qui, pour mieux s’assurer de sa docilité, l’a plongée dans un sommeil artificiel. Parti à sa recherche escorté de deux anges, Balthamos et Baruch, Will parvient finalement, au prix d’un terrible sacrifice, à délivrer Lyra. Pour aussitôt repartir à l’aventure.

Car, tandis que Lord Asriel se prépare à l’ultime bataille qui décidera du sort des mondes, les deux adolescents doivent s’engager dans la plus périlleuse des missions : un voyage dans une contrée d’où nulle âme n’est jamais revenue, le royaume des morts…

Éblouissante conclusion d’une série qui figure d’ores et déjà au panthéon des littératures de l’imaginaire, Le Miroir d’Ambre a reçu en 2001 les prestigieux Whitbread Award et World Fantasy Award. Conteur exceptionnel, créateur d’univers au talent incomparable, Philip Pullman est né en 1946 en Angleterre. Auteur d’une douzaine de romans, il est parvenu, avec sa série A la croisée des mondes, récompensée à de nombreuses reprises, à franchir la frontière séparant les littératures jeunesse et adulte, pour signer un pur chef-d’œuvre de fantasy.

L’avis de Philémont :

Le Miroir d’Ambre est la suite directe de La Tour des Anges. Je ne pense d’ailleurs pas que l’on puisse lire ce dernier sans celui qui nous intéresse ici. Du coup, les volumes 2 et 3 d’A la croisée des mondes sont très proches, du point de vue de l’intrigue, comme de celui du ton.

Je ne dirais donc que quelques mots sur le dénouement de l’histoire. D’abord, ce dénouement est tout sauf cousu de fils blancs. Ensuite, et comme cela été subodoré dans les deux précédents volumes, Le Miroir d’Ambre est un plaidoyer contre la vision orthodoxe du péché originel.

L’orthodoxie évoquée ici est celle de TOUTES les religions, pour lesquelles Eve est à l’origine d’une régression en ayant croqué la pomme. Philip Pullman s’insurge contre cela et nous crie haut et fort que le péché originel était une bonne chose, le premier pas vers la sagesse et la connaissance. Cette opinion prend finalement tout son sens dans les dernières pages du roman, quand Lyra aspire à la République des Cieux, une République empreinte de tolérance et de bonté.

Pour cela j’imagine sans peine que Philip Pullman a eu quelques soucis avec les religieux de tout bords. Mais cela ne fait qu’étayer une autre branche de sa thèse : toute Église est politique, donc relative au pouvoir des uns sur les autres, et non dédiée à l’Amour comme c’était le cas originellement, et comme cela n’aurait jamais dû changer.

JPG - 12.2 ko
JPG - 12.5 ko

Extraits :

1- Elle décrivit l’abîme sans fond, et la manière dont elle avait découvert son existence.
- Je volais très haut dans le ciel au-dessus de l’océan, expliqua-t-elle, et je cherchais une côte, quand j’ai rencontré un ange : une femme très étrange, car elle était à la fois très vieille et jeune, dit-elle, oubliant que c’était exactement ainsi qu’elle apparaissait aux yeux de Mary. Elle s’appelait Xaphania. Elle m’a dit un tas de choses… Elle m’a expliqué que toute l’histoire humaine se résumait à la lutte entre la sagesse et la bêtise. Avec les anges rebelles, les disciples de la sagesse, ils ont toujours essayé d’ouvrir les esprits, tandis que l’Autorité et ses Églises s’efforçaient au contraire de les brimer. Elle m’a donné de nombreux exemples dans mon monde.
- Je pourrais en citer autant dans le mien.
- Depuis toujours, la sagesse a été obligée d’œuvrer en secret, de s’exprimer à voix basse, de se déplacer comme une espionne dans les endroits les plus humbles, alors que ses ennemis occupaient les palais et les cours.
- Je connais bien cette situation, dit Mary.
- La lutte n’est pas terminée, même si les puissances du Royaume des Cieux ont subi un revers. Elles vont se regrouper sous un nouveau commandement et revenir en force. Nous devons être prêts à résister.


Réactions sur cet article

Aucune réaction pour le moment!



 
Propulsé par SPIP 1.9.2g | Suivre la vie du site RSS 2.0