L’odyssée Dalemark - T1 : Les sortilèges de la guiterne

WYNNE JONES Diana

Article publié le samedi 25 avril 2009 par Cyrallen

Quatrième de couverture :

Le royaume du Dalemark est en proie à de violentes tensions. Si les Duchés du Nord offrent à leurs citoyens une existence paisible, la liberté dans le Sud est soumise à de terribles restrictions. Seuls quelques musiciens itinérants ont le droit de passer d’un côté à l’autre de la frontière.
La famille de Moril en fait partie. Et lorsque Clennen, son père, est assassiné par les hommes du Duc, le jeune garçon n’a d’autre choix que de s’enfuir avec ses frères et sœurs… et l’instrument ancestral que le défunt chanteur lui a remis en héritage avec cette étrange avertissement : « Cette guiterne est très puissante, si tu sais t’en servir. »
Moril parviendra-t-il à percer le secret de ce luth doté de pouvoirs exceptionnels ?

L’avis de Cyrallen :

L’auteur Diana Wynne Jones a reçu plusieurs récompenses liées à ses écrits de fantasy destinés en priorité aux jeunes lecteurs. Elle a d’ailleurs obtenu le World Fantasy Award en 2007 pour l’ensemble de son œuvre.

Et ce roman (faisant partie des rares traduit en français) nous confirme le talent de cet auteur : écriture fluide, personnages attachants et une bonne dose de magie font du premier volume de l’Odyssée Dalemark une belle réussite.

Les sortilèges de la guiterne nous plonge dans le vie d’une petite troupe familiale de chanteurs en roulotte, perpétuellement sur les routes, dont le père Clennen adore se donner en spectacle de manière à chaque fois plus exubérante d’une représentation à l’autre.
Sa troupe, composée de Lenina sa femme de noble naissance et de leurs trois enfants : Dagner l’aîné timide, Moril le rêveur et la jeune Brid l’intrépide, parcourent les villes du Sud où les lois et les règles très restrictives privent les habitants de leur liberté. On peut se faire pendre pour un rien, surtout si l’on est soupçonné d’avoir des liens avec le Nord, région libre aux lois toutes différentes.

Mais le personnage fantaisiste de Clennen cache bien son jeu : il est en réalité un indic’ porteur de messages entre les villes du Sud et celles du Nord, ce qui permet à la rébellion dans le Sud de s’organiser.
Cette vie relativement tranquille bascule lorsque Clennen se fait assassiner : ses enfants vont découvrir en bloc le rôle de leur père dans les affaires d’état et vont choisir de poursuivre à leur manière la mission de sa vie.

Pour les y aider, un outil fantastique légué par Clennen à son fils Moril : une guiterne qui aurait appartenu à un héros des temps passés, et dont la musique serait capable de déplacer des montagnes… Pour Moril, le long apprentissage de ses pouvoirs commence sur fond de menace de guerre Nord/Sud.

Un roman qui se lit d’une traite, pour les jeunes comme pour les moins jeunes et dont la musique tient un des rôles principaux puisque c’est d’elle que naît la magie que Moril va devoir dompter.
Le tome 2 des aventures de Moril est prévu pour septembre 2009.


Réactions sur cet article

Aucune réaction pour le moment!



 
Propulsé par SPIP 1.9.2g | Suivre la vie du site RSS 2.0