Inexistence

ZINDELL David

Article publié le dimanche 30 décembre 2007 par Cyrallen

Quatrième de couverture :

Il y a très longtemps, à une époque où l’humanité ne connaissait pas le prix de la sagesse et de l’immortalité, où l’homme n’était qu’un enfant jouant avec des galets sur le rivage d’un immense océan, au temps de la quête du mystère connu sous le nom des Eddas des Anciens, j’entendis l’appel des étoiles et m’apprêtais à quitter la cité de ma naissance et de ma mort. Elle se nomme inexistence.

Et ainsi, le 95è jour du faux hiver de l’année 2929, moi, Mallory Ringess, aspirant pilote, je fis le serment de rechercher la vérité, même si cela devait me conduire à la mort et anéantir tout ce que j’aimais et chérissais.

Monde de glace et myriades de soleils, habités par des hommes dont certains régressent et d’autres sont déjà des demi-dieux, quête d’un grade intemporel : Inexistence est un envoûtement…

Né en 1952, diplôme de l’université du Colorado, David Zindell a étudié la philosophie, la physique, l’anthropologie, la linguistique et les mathématiques. Auteur de nouvelles (Shanidar, publié par J’ai lu dans Univers 1987), Inexistence est son premier roman.

L’avis de T-Kalex :

Une quête sur l’immortalité et l’origine de l’humanité en l’an 3000. L’auteur, peu connu, mérite tous les éloges pour ce roman très riche : mathématiques, poésie, philosophie, etc… L’histoire laisse le suspens entier jusqu’à la fin et nous fait voyager de chapitre en chapitre… S

i vous aimez le dépaysement, je vous conseille vivement Inexistence, roman qui fait partie de ceux qui m’ont marqué et m’ont fait aimer la SF.


Réactions sur cet article

Aucune réaction pour le moment!



 
Propulsé par SPIP 1.9.2g | Suivre la vie du site RSS 2.0